L'équipe OPS enchaine les récompenses

Afficher toutes les entrées

Edité le 09/03/2009

Valéria Nuzzo, étudiante en thèse sous la direction de Karsten Plamann, a été mise encore une fois à l'honneur pour ses travaux sur la chirurgie des yeux par laser femtoseconde. Après le prix de la Fondation Dallioz obtenu en janvier 2008, elle a reçu le prix du magazine La Recherche mention prix du Ministère de la Recherche en Novembre 2008.

Valeria Nuzzo reçoit le Prix La Recherche 2008, (mention Prix du Ministère, sponsorisé par le ministère de la recherche et de l'enseignement supérieur) pour les travaux de recherche effectués dans le cadre de son doctorat en physique. Ce dernier s'est déroulé au Laboratoire d'optique appliqué, unité mixte de recherche ENSTA, École Polytechnique, CNRS 1, sous la direction de Karsten Plamann, en collaboration avec le Laboratoire biotechnologie et œil, Université Paris Descartes, Hôpital Hôtel Dieu à Paris2.

Le projet scientifique a porté sur l'étude des phénomènes d'interaction du rayonnement à impulsions ultracourtes avec le tissu et notamment sur les applications des lasers femtoseconde (dont les impulsions durent 10-15 s) en chirurgie de la cornée.

Environ 100.000 greffes de cornée sont réalisées annuellement dans le monde. La première cause de greffe de cornée est l'œdème, pathologie due à un disfonctionnement cellulaire ; le tissu devient perméable et perd ses propriétés de transparence. Le degré d'œdème progresse vite et, si non interrompu par une greffe, entraîne une opacification totale de la cornée et une baisse drastique de l'acuité visuelle. Les techniques chirurgicales de kératoplastie (greffe de cornée) pratiquées traditionnellement par des instruments mécaniques présentent des complications post-opératoires, ainsi qu'un risque de rejet élevé ou un risque d'échec car elles sont délicates et difficiles.

Face à ces problématiques, la technologie des lasers femtoseconde représente la seule alternative intéressante en remplacement des méthodes chirurgicales classiques. Des systèmes à but clinique sont déjà présents sur le marché, cependant leurs performances sont réduites dans le cas de traitement de cornées fortement pathologiques, à cause d'effets optiques réduisant la qualité du faisceau laser au point d'interaction avec le tissu

De nature parfaitement interdisciplinaire, ses travaux de recherche ont permis d'établir un bilan très complet du potentiel et des limites de l'application de la technologie laser actuelle à la greffe de cornées pathologiques. Ils ont apporté des solutions d'optimisation de l'interaction laser-tissu et ont ouvert la voie au développement d'une technologie future plus performante.

Au delà des résultats scientifiques, son projet scientifique a favorisé la mise en place d'une activité clinique à l'Hôtel Dieu de Paris et permis le développement d'une activité de recherche au Laboratoire d'optique appliquée. Une équipe indépendante a été créée (Optique – Photonique – Santé), et deux projets de recherche d'utilisations de laser fs pour la chirurgie de la cornée et du glaucome ont reçu d'importants financements, en partenariat avec des industriels (Imagine Eyes et Amplitude Systèmes) et d'autres équipes de recherche (Institut d'Optique, Laboratoire physiopathologies).

print Fond clair, écriture sombre English