Les chercheurs du LOA à l'honneur

Afficher toutes les entrées

Edité le 09/03/2009

Prix : La Recherche et prix européen ERC

Victor Malka (Directeur de Recherche au CNRS) et Jérôme Faure (Chargé de Recherche au CNRS) ont été récompensés pour leurs travaux pionniers sur l'accélération de particules par laser-plasma. Deux prix leur ont été décernés coup sur coup en 2008. Le prestigieux European Research Council (ERC) et le prix du magazine La Recherche avec la mention Energie sponsorisée par AREVA.

Les nouveaux schémas d'accélérateurs compacts, utilisant des lasers de puissance, développés par le groupe que dirige Victor Malka au sein du Laboratoire d'Optique Appliquée, unité mixte de recherche ENSTA/Ecole polytechnique/CNRS ont connu de fulgurants développements.

Cette technique d'accélération prometteuse intéresse la communauté scientifique alors que démarre le LHC du CERN. L'excellence du groupe, comme le montrent le nombre et la qualité des publications dans des grands journaux scientifiques tels Science et Nature, est récompensée par le prix du magazine la Recherche avec la mention Energie sponsorisé par AREVA.

Jérôme Faure (LOA/CNRS/ENSTA/X), Erik Lefebvre (CEA/DAM/DPTA) et Victor Malka (LOA/CNRS/ENSTA/X) ont tour à tour montré la pertinence de l'utilisation de laser à impulsion ultra brève pour l'accélération de particules en milieu plasma, la production compacte de faisceau d'électron et défini les conditions expérimentales qui permettent d'obtenir aujourd'hui un faisceau d'électron à paramètres ajustable.

Les accélérateurs laser-plasma permettent d'accélérer des particules sur des distances beaucoup plus courtes que dans un accélérateur de particules conventionnel. Par exemple, les électrons y atteignent des énergies de 100 MeV (soit des vitesses de 0.99999 fois la vitesse de la lumière) en un millimètre seulement. Pour atteindre ces vitesses, les électrons vont surfer derrière l'impulsion laser, sur des ondes de sillage excitées par un laser très intense focalisé dans un plasma. Les champs électriques correspondants, les plus intenses produits en laboratoire, permettent ainsi d'accélérer les particules très efficacement et sur de courtes distances. Cette technique atteint maintenant une certaine maturité et le contrôle des paramètres des faisceaux, l'amélioration de leur stabilité et de leur qualité permettent d'envisager avec sérénité leur utilisation.

Hormis la compacité, les faisceaux d'électrons créés par laser possèdent des propriétés uniques qui les rendent utiles pour des applications dans de nombreux domaines. Les valeurs d'énergie et de courant crête permettent d'envisager d'ores et déjà l'application de ces faisceaux dans des domaines aussi variées que les sciences du vivant (radiothérapie et radiobiologie) et des sciences des matériaux (radiographie non destructive de la matière dense) et leur utilisation pour l'étude de schémas de laser à électron libre compact pour la production de faisceaux X et XUV intenses.

print Fond clair, écriture sombre English