Actualité du mois page 3

Début | Retour | Suivant | Fin

Nouveau coordinateur LaserLab

Edité le 05/11/2012

 Claes-Göran Wahlström du Lund Laser Centre à l'Université de Lund, en Suède, a été élu nouveau Coordonnateur du LASERLAB-EUROPE, le consortium européen des centres laser. Il succède à Wolfgang Sandner, Max-Born-Institut, Berlin, qui a dirigé le consortium et son évolution à travers plusieurs programmes-cadres successifs de l'UE, à commencer par le réseau thématique FP5 LaserNet en 2001. Le consortium compte manitenant 28 institutions partenaires, comprenant, en collaboration avec les sous-traitants, 19 pays européens. LASERLAB 3 vient d'être financé par l'Union européenne pour la période 2012 à 2015.
Claes-Göran Wahlström est professeur de physique à l'Université de Lund, où il est le responsable de la Division de Physique Atomique, au Département de physique, et du Centre de Lund Laser. Ses recherches concernent la physique de l'interaction laser-matière à ultra-haute intensité, et l'accélération de particules par laser plus particulièrement. Depuis 2010, il est membre de l'Académie royale suédoise des sciences.
 Dans son discours d'investiture lors de l'Assemblée Générale du consortium à Munich le 25 Octobre 2012, Claes-Göran Wahlström a remercié Wolfgang Sandner pour ses réalisations, dont notamment le fait d'avoir pu réunir deux communautés laser: les «infrastructures laser à haute énergie» et les «installations laser analytiques». Il a également souligné les différentes possibilités pour la poursuite du développement du consortium dans l'avenir et son engagement à mener LASERLAB-EUROPE vers un avenir fructueux et durable.
Les partenaires LASERLAB-EUROPE ont félicité Claes-Göran Wahlström pour son élection et lui souhaitent le meilleur pour la coordination du réseau. Ils ont également remercié Wolfgang Sandner qui assumera de nouvelles tâches à ELI-Europe (ESFRI-"Extreme Light Infrastructure"), qui représente le premier projet laser international. Claes-Göran Wahlström sera assisté dans ses nouvelles fonctions par le Forschungsverbund de Berlin, l'entité morale titulaire de l'accord de subvention avec LASERLAB et la CE, et par le bureau LASERLAB Berlin, qui ont tous deux continueront dans leurs fonctions.

Le LOA fait partie du consortium depuis son démarrage, il y a plus de 10 ans. Il joue un rôle actif dans les programmes de recherche et d'accès aux facilités laser ainsi que dans le pilotage du consortium avec sa récente élection au Management Board.

Inauguration de l'ENSTA-Palaiseau

Edité le 08/10/2012

A Paris depuis sa création en 1970, l'École Nationale Supérieure de Techniques Avancées (ENSTA-ParisTech) vient de déménager  dans ses nouveaux locaux à Palaiseau sur le campus du plateau de Saclay. A 15 km de Paris, le campus de l'ENSTA ParisTech constitue un cadre unique. Il est situé sur le campus de l'École Polytechnique (d'une surface de 164 hectares dont 120 hectares d'espaces verts). Il offre sur 6 hectares des infrastructures d'enseignement, des logements étudiants, des services de restauration et un éventail exceptionnel d'installations sportives, dédiés aux étudiants, enseignants-chercheurs et personnels qui vivent au quotidien sur le campus. L'ENSTA-ParisTech a accueilli sa première promotion d'étudiants en septembre 2012. La pendaison de crémaillère s'est déroulée le samedi 06 octobre et a rassemblé plus de 1000 personnes venues pour visiter la nouvelle Ecole dans une ambiance festive et musicale. L'inauguration officielle a eu lieu le samedi 13 octobre 2012.

ERC jeune chercheur au LOA

Edité le 25/06/2012

 Jérôme Faure, chercheur CNRS au LOA, vient d'être sélectionné dans le programme européen ERC junior "starting grant" (juin 2012). Ce programme très sélectif favorise l'émergence de la prochaine génération de leaders scientifiques sur la base de l'excellence de leurs travaux et de leurs projets. L'objectif est également de former ou de consolider une équipe de recherche indépendante autour de projets de recherche à risque, à la frontière de la connaissance.

Jérôme FAURE développera des sources innovantes de faisceaux d'électrons femtosecondes produits par interaction laser-plasma à haute cadence de répétition pour étudier les dynamiques de structures ultra-rapides de la matière, notamment par diffraction d'électrons. Son programme de recherche sera effectué avec les dernières infrastructures laser développées au LOA.

Pièce jointe ]

Le LOA à l'affiche

Edité le 02/05/2012

 Deux résultats scientifiques du LOA actuellement en une des éditions de Nature Physics et Nature Photonics du mois de mai 2012. Ces deux résultats, sur le contrôle attoseconde de plasma et sur la génération de faisceau de rayonnement gamma par diffusion Compton tout optique, ont été obtenus par 3 équipes du laboratoire, FLEX (source de rayons X), SPL (Source de particules) et PCO (Physique du cycle optique) et sur deux installations du LOA, la Salle Jaune (laser femtoseconde de 30 TW) et la Salle Noire (laser ultrabref de quelques cycles optiques contrôlé en phase). Plus de détails peuvent être trouvés sur les liens suivants: 

 

-Attosecond Control of plasmas-

http://www.nature.com/nphys/index.html

http://loa.ensta-paristech.fr/specialnews.php 

 

-All Optical gamma-ray beam-

http://www.nature.com/nphoton/index.html

 http://loa.ensta-paristech.fr/news.php 

Un article News & Views et une interview sur les résultats de l'expérience de génération tout-optique de faisceau de rayonnement gamma sont également disponibles. 

 

Le contrôle attoseconde de plasma démontré

Edité le 19/10/2011

- Générer pour la première fois un rayonnement ultra-bref de manière contrôlée à l'aide d'un plasma, Nature Physics -                                                                                      

Pour observer des phénomènes ultrarapides tels que le mouvement des électrons au sein de la matière, les chercheurs ont besoin de sources capables de produire des rayonnements lumineux extrêmement brefs et énergétiques. Si des dispositifs capables d’émettre des impulsions dans le domaine de l’attoseconde (10-18 seconde) existent déjà, de nombreuses équipes s’efforcent de repousser les limites de leur intensité et de leur durée. L'équipe pilotée par le Laboratoire d’optique appliquée (LOA, CNRS / ENSTA-Paristech / Ecole Polytechnique), en collaboration avec le CEA-Saclay et le Laboratoire pour l’utilisation des lasers intenses (LULI, CNRS / CEA / Ecole Polytechnique / UPMC), a réussi, pour la première fois, à accélérer et guider de façon reproductible des électrons dans un plasma à l’aide d’un laser. Ces électrons excitent le plasma, qui émet alors des impulsions électromagnétiques ultra brèves à des longueurs d’onde dans le domaine de l’extrême ultraviolet. Ce rayonnement attoseconde énergétique pourra servir à sonder les processus électroniques ultra rapides. Ces travaux sont publiés dans Nature Physics (en ligne - 26 mars 2012).

Lire le communiqué de presse du CNRS.

Lancement de deux nouvelles ANR au LOA

Edité le 17/02/2012

Deux nouveaux programmes de recherche ANR sélectionnés fin 2011, ROLEX et ILA, viennent de débuter en Février 2012 au LOA. 

Le projet ILA est une ANR internationale qui vise à faire avancer le développement de sources compactes de particules et de rayonnements à l'aide de la prochaine génération de lasers multi-PW et développer des techniques innovantes de mesure d'électrons accélérés par laser à haute énergie (GeV). Le projet est basé sur la collaboration étroite entre le LOA qui possède une forte expertise dans le domaine de l'accélération de particules par laser avec l'Institut de Physique Nucléaire IFIN-HH en Roumanie qui travaille sur des faisceaux haute énergie issus d'accélérateur RF et sur le développement de technologies de détection de particules. La dotation est de 250 k€ pour chacun des partenaires.

Le projet ROLEX est une ANR programme-Blanc dont l'objectif est l'étude numérique et expérimentale d'une nouvelle approche de production de source de rayonnment XUV cohérente, monochromatique, et brillante autour de 10 nm de longueur d'onde gràce aux lasers femtosecondes intenses. ROLEX rassemble un groupe unique de laboratoires français du plateau de Saclay ayant une forte expertise sur les lasers ultra-intenses, les sources de rayons X et la physique atomique et hydrodynamique (LOA, CEA, ISMO, LULI, LPGP). La dotation pour le projet est de 475 k€.


 

Equipement d'Excellence ATTOLAB sélectionné

Edité le 25/12/2011

La sélection de la deuxième vague des Equipements d'Excellence (EQUIPEX) vient d'être rendue. Deux projets dans lequel le LOA est partenaire, ATTOLAB et MORPHOSCOPE2, ont été sélectionnés.  Les EQUIPEX font partis de l'opération "Investissements d'Avenir" mise en place par le Ministère de la Recherche Français. Ils visent à doter la France d'équipements scientifiques de taille intermédiaire (c'est-à-dire entre 1 et 20 millions d'euros) de qualité, qui pourront bénéficier à l'ensemble des domaines de recherche. ATTOLAB concerne la mise en place d'un nouveau centre experimental, basé sur le Campus de Paris-Saclay, dédié aux études de dynamique électronique ultrarapide dans divers domaines : atomique et moléculaire, chimique, physique du solide et physique des plasmas. Il a été doté à hauteur de 5 milions d'euros. Le CEA est coordinateur (SPAM) et le projet compte 9 partenaires. Le LOA va plus particulièrement mettre en place les systèmes pour la physique des plamas. MORPHOSCOPE2 est un projet d’infrastructure intégrant développements technologiques en imagerie microscopique, stockage et analyse algorithmique de données pour progresser dans la compréhension des processus biologiques et dans la prédiction de leurs comportements en fonction de variations génétiques ou environnementales. Il est coordonné par l'Ecole Polytechnique (LOB) et compte une vingtaine de partenaires. 

Dossiers de presse des 36 projets nationaux sélectionnés: ici, avec les deux fiches ATTOLAB et MORPHOSCOPE2.

Un deuxième XFEL réalisé au Japon

Edité le 08/06/2011

 Le XFEL (laser à Electron libre X) SACLA du centre SPRING 8 au Japon a produit son premier faisceau de rayonnement X  à l'Institut RIKEN Harima. Suite au XFEL LCLS  du Département américain de l'Énergie SLAC National Accelerator Laboratory, SACLA est le deuxième laser de ce type en opération. Ce type de rayonnement X cohérent ultrabref et intense offre aux scientifiques un nouvel outil pour notamment étudier et comprendre l'agencement des atomes se déplaçant très rapidement dans la matière, ou bien soumettre les matériaux à des flux de rayonnement X ultraintense. La technologie utilisée rend plus compact cet instrument en comparaison au système LCLS. Le LOA développe de son côté des nouvelles techniques basées sur les plasmas produits par laser pour rendre encore plus compact les sources de rayonnement X ultrabrèves.  

xfel.riken.jp/information/index_en.html

RTRA Triangle de la Physique

Edité le 07/03/2011

 Le Triangle de la Physique est un réseau thématique de recherche avancée (RTRA) en sciences physiques, de la physique fondamentale à la physique appliquée. Il rassemble autour de thématiques ciblées par-delà les clivages dus à leur appartenance à des organismes divers, un ensemble de laboratoires, équipes et chercheurs en physique, concentrés sur le triangle géographique Palaiseau-Orsay-Saclay. Le Triangle de la Physique contient plus de 1000 scientifiques répartis dans 43 laboratoires. Il effectue une mission de soutien à la recherche très souple à travers plusieurs programmes comme le financement de chaires, de gros équipements, des soutiens à des colloques ou workshops, des salaires de postdocs ou visiteurs et des actions de valorisations. La thématique laser femtoseconde intense et applications telles que la physique de l'interaction laser-matière et des plasmas a bénéficié efficacement du RTRA à travers le thème 6 qui regroupe 12 laboratoires dont le LOA. Le Bilan 2010 vient d'être diffusé, et confirme son fort impact sur les activités scientifiques des équipes de recherche. 4630 M€ ont été distribués à 90 projets sélectionnés avec un taux de réjection de 32 % (plus de 13 M€ demandés). Près de 18 M€ ont ainsi été attribués depuis 2007. Le RTRA Triangle de la Physique va continuer son action jusqu'en 2012, date à partir de laquelle les projets de Laboratoires d'Excellence (LABEX) sélectionnés en 2011 rentreront dans leur phase active.

Equipement d'Excellence CILEX sélectionné

Edité le 20/01/2011

 ...Equipement d'Excellence CILEX sélectionné...

Le projet de grande infrastructure laser femtoseconde intense et applications CILEX a été sélectionné (15 M€ pour la construction) dans le cadre de l'appel d'offre du Grand Emprunt National. En complément du financement déjà obtenu avec le contrat plan état région (CPER), un système laser de 5 à 10 PW et ses sites expérimentaux de physique de l'interaction laser matière et des plasmas vont pouvoir être construits par l'ensemble des partenaires de la thématique du Plateau de Saclay dont ILE, LULI, LOA, UPSUD, CEA, ... L'infrastructure doit être installée sur le campus de l'Ormes des Merisiers, et sera accompagnée par un environnement très riche d'installations existantes de faible puissance qui vont permettre de réaliser les expériences exploratoires, tester les diagnostiques, former les expérimentateurs et agrandir la communauté autour de cette thématique, et surtout de pouvoir continuer à développer ce type de recherche pendant toute la phase de construction et de mise en exploitation de ce grand instrument. Ce grand équipement sera ouvert à l'ensemble de la communauté nationale et internationale sous forme d'appel d'offre pour sélectionner les expériences. L'accélération de particules énergétiques par laser, l'exploration de la physique des plasmas dans des régimes d'interaction jamais atteints jusqu'à maintenant, la production de sources intenses de rayonnements X cohérentes et incohérentes ultrabrèves, les applications de ces sources en physique du solide, en bio-médical sont quelques exemples des activités innovantes et multidisciplinaires liées à ce nouvel instrument qui devrait  rentrer dans sa première phase d'exploitation vers 2015.

 

liste des projets EQUIPEX retenus

Pièce jointe ]

print Fond clair, écriture sombre English